Les prêts immobiliers pour le financement des travaux

simulation-pret-immo

Les prêts immobiliers pour le financement des travaux, connus sous le nom
de « crédit travaux » à la différence des « prêts travaux » qui sont eux considérés
comme personnels et à la consommation non pas immobiliers., sont un autre moyen
d’emprunter de l’argent afin de financer ses travaux.

Ceux-ci n’ont pas de plafond mais ne peuvent être accordés que sur présentation d’un
devis supérieur à une certaine somme. Il faudra donc justifier le prêt à l’aide de factures
afin que vous voyiez votre demande de prêt acceptée.

Les taux sont généralement plus bas que ceux des crédits à la consommation mais la
somme n’est pas immédiatement disponible (il existe en effet un délai de 10 jours dont
bénéficie l’emprunteur s’il change d’avis), contrairement au prêt travaux dont la somme
est immédiatement disponible une fois la demande acceptée. Il faut compter environ un
mois et demi pour pouvoir débloquer la somme demandée.

Vous pouvez tout aussi bien vous adresser à un établissement de crédit qu’à une banque
pour votre prêt.
Vous aurez alors le choix entre différents établissements ; nous vous conseillons de
déposer un maximum de dossiers afin d’avoir de plus grandes chances de voir le votre
accepté et d’avoir plus de choix. Si vous n’êtes pas du tout familier avec ces actions
et que vous craignez de ne pas sélectionner la meilleure option pour vous, nous vous
recommandons fortement de faire appel à un courtier spécialisé. Il saura vous orienter
et vous conseiller dans votre démarche.

Vous serez néanmoins confronté à un choix entre taux fixe et variable.
L’avantage du taux fixe est la sécurité qu’il vous apporte : vous connaitrez le montant du
crédit dès la signature du contrat, et les mensualités ne varieront que si vous renégocier,
que ce soit parce que vos revenus ont augmenté ou baissé. Néanmoins si le taux baisse
sur le marché, le votre restera le même, et vous serez perdant. Le taux d’intérêt des prêts
à taux fixe est de plus généralement supérieur de 2% à celui des taux d’intérêt des prêts
à taux variable.
Le prêt à taux variable vous permettra éventuellement de voir baisser votre taux, mais
il faut garder en tête que le contraire peut également arriver. C’est un prêt qui peut se
révéler très avantageux mais qui reste néanmoins risqué.
Si vous optez néanmoins pour un taux variables, sachez qu’il est possible de plafonner ce
taux ; c’est le principe du prêt capé. Il sert à prévenir les fortes hausses, et le taux sera
plafonné 1 à 3% plus haut que lors de la signature de votre contrat. En cas de baisse du
taux, vous en bénéficierez tout pareillement que pour un prêt à taux variable classique.

La durée de ce prêt va généralement de 10 à 30 ans et si en tant qu’emprunteur, vous
avez déjà emprunté pour acheter un bien que vous voulez rénover, vous pourrez
globaliser vos mensualités.

Néanmoins, n’oubliez pas que pour les prêts immobiliers pour le financement des
travaux, il est nécessaire de payer des frais de dossier, de souscrire à une assurance
décès-invalidité, mais aussi de présenter à l’établissement débiteur des garanties à l’image d’une caution ou d’une hypothèque.

N’oubliez surtout pas qu’en plus de ce prêt immobilier, vous pouvez bénéficier d’une
Prime Éco Énergie ; les deux sont en effet cumulables !
Je vous invite à considérer cette possibilité : il suffira de fournir les devis, de compléter
un dossier en ligne et d’ensuite bénéficier gratuitement d’un chèque pouvant aller
jusqu’à 2000 euros !
Pour plus d’informations, rendez-vous sur : http://www.primesecoenergie.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *