Le plancher chauffant à basse température

Le plancher chauffant a longtemps eu une mauvaise réputation puisqu’à ses débuts, la température étant mal réglée, il provoquait une sensation de jambes lourdes.

En effet, la température de celui-ci était réglée à la manière de celle d’un radiateur, soit environ 50-60°C, ce qui crée un inconfort évident. Néanmoins, grâce à l’avancée technique dont le plancher chauffant a bénéficié, sa température est à présent de 25-30°C, ce qui n’occasionne aucune gêne.

I) Composition du plancher chauffant

Un plancher chauffant a donc une structure stratifiée. Dans un premier temps, on place une dalle de béton, sur laquelle on pose une plaque isolante, avant d’installer le plancher chauffant lui-même, pour ensuite le couvrir d’une dalle flottante et finalement d’un revêtement.

On place les planchers chauffants en boucle afin que les tuyaux ne se chevauchent jamais. La boucle de tuyaux sera plus ou moins dense selon la puissance désirée. Les tubes sont faits en PER; ils permettent une pose simplifiée et sans soudure, sans compter que ce matériau est moins cher et plus souple que le cuivre auparavant utilisé.

Afin de pouvoir placer et fixer ces tubes, on utilise des plaques à plots. Si cette solution peut sembler pratique et bon marché, elle est néanmoins peu isolante, donc peu performante en termes d’efficacité.

Une autre solution existe: les plaques planes. Leur quadrillement est supposé faciliter la pose, mais cette dernière reste difficile. Les tubes sont ici maintenus avec des agrafes. Même si l’installation se révèle plus difficile, cette option se révèle bien plus efficace car plus isolante. Ces plaques sont en effet en polyuréthane, ce qui permet une meilleure qualité.

II) Différents types de plancher chauffant

Il existe trois catégories de plancher chauffant:

  • le plancher chauffant électrique;

  • le plancher chaufffant à eau;

  • le plancher chauffant solaire.

Le premier de cette liste, le plancher chauffant électrique apporte beaucoup de confort. La régulation reste néanmoins difficile en raison des résistances qui peuvent être coupées instantanément. Cette option écarte la possibilité d’une réversibilité pour l’été.

Le plancher chauffant à eau est beaucoup assure beaucoup de confort et n’est que peu encombrant; c’est ce qui explique son vif succès.

Néanmoins, le problème est encore une fois la régulation. En effet, c’est en raison de l’inertie de la chape flottante (cf: schéma) qu’un déphasage peut avoir lieu entre la baisse de la température du sol et les apports possibles dans la maison. Les maisons très bien exposées ou très bien isolées ne sont donc pas les meilleurs cibles pour ce type de plancher; des surchauffes pourraient avoir lieu.

La dernière catégorie de plancher chauffant est celle des planchers chauffants solaires. Ceux-ci sont alimentés par des capteurs solaires, mais s’il en manque parfois, on peut combler cette absence par une PAC ou une chaudière au bois.

Pensez également que ce système de plancher chauffant est généralement réversible, c’est-à-dire qu’il peut vous permettre de rafraîchir votre habitation l’été.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *